Que signifient : Dry burn, dry hit et dry smoking ?

Le vapotage est un moyen qui permet de diminuer le nombre de cigarettes qu’une personne a l’habitude de fumer. Il est l’une des solutions qu’on pourra adopter. Le résultat n’est pas immédiat. Cela pourra prendre du temps : des mois et des années. Le patient doit avoir de la patience avec cette méthode. Il y a plusieurs vocabulaires ou lexique que vous pourriez utiliser dans vapotage. Trouvez la définition des quelques termes comme : le dry burn, le dry hit et le dry smoking. Ils ont en commun ce qu’on appelle vapoter et la manière de brûler la résistance mais il y a une légère différence.

La signification du terme « dry burn »

Le « dry burn » est un lexique de vapotage qui emploie un atomiseur reconstructible. Cette machine assure le nettoyage de la résistance et enlève les résidus qui y collent. La première étape est de chauffer à sec le matériel c’est-à-dire sans le liquide et le coton. Le but c’est de le faire rougir. Ensuite, vous pourriez le passer sous l’eau. Il faudra faire attention à tous les contacts électriques. Afin de bien réussir le nouveau montage, il faudra utiliser le dry burn. Il stabilisera aussi la valeur que sa résistance offre. Si jamais l’appareil est constitué de nickel ou de titane, le dry burn ne pourra pas s’effectuer, car la mèche du clearomizer pourra être détruite.

La signification du terme « dry hit »

Ce lexique de vapotage est une méthode qui permet d’aspirer la cigarette électronique. Alors que celle-ci n’est pas encore imbibée d’e-liquide. Un goût de brûlé vraiment désagréable sortira de l’appareil. Le chauffage du matériel provoquera la brulure du coton et de la fibre. Cette méthode causera un réservoir vide du liquide. On peut aussi l’appeler coup sec ou activation de la batterie sans assez de e-liquide. Donc, l’ajout d’e-liquide dans la résistance produit la vaporisation. La conséquence c’est l’irritation de la gorge qui engendre une vapeur moins saine que son utilisation normale. Le formaldéhyde est l’origine de la sensation.

La signification du terme « dry smoking »

Un autre terme du lexique de vapotage est le dry smoking. C’est un moyen de fumer à sec c’est-à-dire qu’il faudra avoir un cartouche vide. Vous devriez verser goutte par goutte l’e-liquide sur l’atomiseur. Il ne faut pas dépasser deux gouttes, car cela suffit largement. Cela permet d’apporter des goûts forts dans la gorge lors du vapotage. Commencez par une goutte et ajoutez-en lorsque vous ne voyez plus de vapeur. Il faudra que votre batterie soit très puissante, car si jamais c’est le contraire alors elle pourra se détériorer vite. Il y a ceux qu’on appelle kissbox, c’est la manière de switcher manuellement. L’atomiseur  pourra être bien imbibé ou pas assez.

Comment diminuer la sensation de hit ?
Comment aspirer de la fumée avec la cigarette électronique ?
Déterminez votre profil fumeur pour savoir quel type de vapoteur vous serez